Newsletter N°5 - Septembre 2009

La Maison ASBL - Rue François Gay 86 - 1150 Woluwe-Saint-Pierre
 

   
 

Quoi de neuf à La Maison ?

 

2009 = 32 ans !
 
La salle de douche des filles
 
Grâce à l'action conjuguée de la commune de Woluwe-Saint-Pierre, de CERA, de la Loterie Nationale et de "La Maison", les filles accueillies dans notre service jouissent depuis fin 2008 d'une superbe salle de douche, entièrement rénovée. Voyez vous-mêmes les photos.

Merci à tous les participants !
   

   

   
 
Le souper de fin d'année

Les jeunes et l'équipe des travailleurs sociaux se sont tous retrouvés chez Attila pour fêter la fin de l'année 2008 ensemble. C'est avec un immense plaisir que nous nous sommes souhaité de bonnes fêtes de fin d'année et une excellente année nouvelle. C'est aussi avec le même plaisir que nous nous retrouverons tous après les vacances d'hiver.

   
 
La fête annuelle

Cette année, la fête annuelle de "La Maison" a eu lieu le 18 janvier et nous avons pris pour thème la France et plus particulièrement la découverte des différents fromages et des différentes charcuteries marquants chaque région. Pas évident ! Mais le plaisir de nous retrouver pour une après-midi conviviale, avec les membres de l'association et leur famille, fut le plus important pour chacun de nous.
   

   
 
Facebook

Comme tant d'autres, "La Maison" a aussi son petit book sur "Facebook".
Alors si vous êtes un ancien ou un proche de l'institution, venez nous rejoindre à l'adresse suivant :
"Jeunes de La Maison".
 
 
Durant ces derniers mois.

Durant le premier semestre 2009, nous avons accueilli quatre nouveaux jeunes dans la communauté. En effet, Jaja (17 ans), Bibi (16 ans), Mémé (16 ans) et Nini (17 ans) sont venus vivre parmi nous.
Bienvenue à tous les quatre.
 
 
AVIS DE RECHERCHE

Chers anciens,
Je suis à la recherche de vos témoignages, racontant votre passage à "La Maison" et ce que vous êtes devenus par la suite, grâce ou à cause de "La Maison"…
Merci d'avance de m'envoyer votre témoignage par courrier, par email, ou lors d'une prochaine rencontre. Il paraîtra dans une prochaine newsletter de notre site "www.LaMaison.be". N'oubliez pas de joindre une photo de vous avec votre famille.
Au plaisir de vous lire, ou mieux, de vous revoir.
Francis
02/771 38 46
0475/73 31 55

PS : si vous avez des contacts avec d'autres anciens, merci de leur transmettre ce message mais aussi de leur demander de m'envoyer leurs coordonnées afin que je puisse les intégrer dans notre base de données.
 
 

Il est temps de vivre la vie que tu t'es imaginée.
[Henry James]

 
Témoignage de notre stagiaire assistante sociale

À la recherche d'un stage, en juin 2008, je me suis adressée, un peu par hasard, à « La Maison » pour voir s'ils acceptaient de m'encadrer durant cette année scolaire.
Lors du premier entretien, ne sachant pas trop dans quoi je me lançais, bien qu'ayant prêté toute mon attention sur le site internet, j'ai écouté Rosanna et Francis m'expliquer le projet de « La Maison » avec dans leur regard, cette lueur de passion qui les anime. Banco! Bien que prévenue, je ne mesurais aucunement l'ampleur ni même la nature du travail effectué par l'institution, mais je n'ai pas hésité une seconde à me lancer dans ce projet.
Octobre arrive et avec lui, le début du stage. L'occasion pour moi de me familiariser avec l'équipe, les jeunes, le rythme de vie et les règles de l'institution.

Dès le début, je me suis sentie accueillie par l'équipe qui, malgré son jeune âge, a déjà un mode de fonctionnement sûr et stable. Mais j'ai surtout senti qu'ici, j'avais la possibilité d'être moi dans les questions qui m'animent, le temps qu'il faudra à mon adaptation, mes capacités. Jamais on ne m'a imposé quoi que ce soit, mais juste stimulé à aller plus loin en me laissant le choix de prendre ou de ne pas prendre les opportunités qui se présentaient à moi. Rapidement, je me suis retrouvée seule avec deux jeunes pour une sortie extérieure, ce qui fut l'occasion d'apprendre à les connaître et d'appréhender leur mode de vie. En effet, dès ce moment et tout au long de mon stage, j’ai découvert un monde, celui des ados. La « planète ado », pour reprendre l’expression de Rosanna, n’est pas si éloignée de moi (nous sommes de la même génération), mais je me suis rapidement rendu compte que je mettais les pieds en terrain inconnu.

Petit à petit, j’ai donc appris à comprendre cette réalité, les peurs qui animent les jeunes, les problématiques qui les entourent. Je me suis alors posé des questions sur les réponses sociales qu’on leur apporte. Est-ce que la société, via les politiques, met à la disposition de ces jeunes les outils adéquats pour répondre à leurs besoins ? Je pense que les jeunes sont de plus en plus exposés à tout : violence, drogue, sexualité, fugue, argent, GSM, etc., et qu’il faut s’adapter sans cesse à eux, leur réalité, leur vécu, leurs envies. Il est donc primordial, selon moi, de comprendre le public avec lequel on travaille. J’ai aussi appris la non-attente envers les jeunes. Leur apprendre l’autonomie, c’est aussi leur laisser la liberté de choisir le chemin qu’ils veulent prendre. C’est leur proposer des pistes sans jamais les leur imposer. L’esprit de « La Maison » est de leur laisser faire leurs propres expériences, même si nous savons qu’elles sont vouées à l’échec.

J’ai eu la chance d’être encadrée, tout au long de mon stage par Rosanna et Francis. Chacun dans son rôle, avec ses valeurs, sa méthode de travail et son opinion, m’a appris le métier, m’a donné des pistes d’intervention, a recherché avec moi des moyens adéquats pour répondre aux besoins des jeunes, travailler à partir d’eux, les rendre acteurs de leur vie. J’effectuais également des supervisions avec Rosanna afin de discuter de mon évolution, ma façon de voir le métier, le travail, l’institution, etc.

Ce stage fut aussi l’occasion de découvrir des outils d’intervention. Pour travailler avec les jeunes, il faut souvent utiliser des moyens détournés, des outils créatifs, adaptés à eux. J’ai donc découvert la systémique, l’art thérapie, les objets flottants, mais aussi les outils EVA et GOA qui visent la mise en autonomie. Autant de techniques qui vont permettre au jeune de s’exprimer sans se forcer, sans qu’il se sente envahi dans son intimité.

Le fait de travailler dans une petite équipe fut une expérience extraordinaire. Cela permet à la fois une réelle cohésion au sein de l’équipe, mais aussi un travail coordonné et cohérent envers les jeunes. Les règles de vie sont négociées avec les jeunes, puis validées en équipe et le nombre restreint de ses membres m’a semblé permettre une plus grande écoute et ouverture d’esprit. Chacun a la place pour donner son point de vue, défendre son opinion sur tel ou tel sujets. Ces réunions sont aussi l’occasion de discuter des jeunes et de percevoir leur évolution à travers le regard des différents intervenants, chacun dans sa spécificité, dans la place qu’il occupe et son rôle auprès des jeunes.

Travailler à « La Maison », c’est aussi, parfois, travailler dans les moments de crise. Il arrive qu’une situation nécessite une réponse ou une régulation dans l’urgence. De plus, ces jeunes sont, généralement, dans l’émotion et il faut savoir composer avec cela. Il faut donc avoir en soi les ressources nécessaires à la gestion de ces « crises », respecter le jeune dans ce qu’il vit sans se laisser envahir par lui et pouvoir mettre de côté ses valeurs pour être à son écoute, sans jugement, empathique.

Le travail en famille m’a également beaucoup interpellé. Il s’agit de mettre en lumière les schémas familiaux inconscients qui sont ancrés en chacun des membres qui la composent. L’objectif étant qu’ils en prennent conscience et qu’ils puissent laisser à chacun une place où il peut s’y retrouver.

Tout au long de mon stage, j’ai également pu me familiariser avec le secteur de l’Aide à la jeunesse. En effet, je suis arrivé dans une période de grands changements au niveau des jeunes (arrivées, départs, code 9, fin de placement, etc.), qui m’a permis de rencontrer de nombreux acteurs et institutions de ce secteur, mais aussi différents partenaires : le SAJ, le TJ, les IPPJ, Everberg, les séjours éducatifs de rupture, les écoles, un pédopsychiatre, et j’en passe.

Je conclurai en disant que cette belle expérience de stage m’a donné une véritable leçon de vie, car chacun, malgré ses différences, malgré son environnement est plein de ressource. Il nous revient de l’aider à en prendre conscience et à les exploiter pour mener à bien ses objectifs de vie, car « L’important n’est pas la destination, mais le voyage ».

Catherine Wahis
 
 
Terriblement besoin de vous :

Nous recherchons toujours un petit hangar, un grand garage… pour stocker les dons en mobilier et matériel.
Le gros outillage (échelles et autres) devrait également y être entreposé.
 
 
Les anniversaires :

En février : Nour Eddin (1), Nicole (4), Philippe, Linda et Claire (5), Frédéric (10), John (11), Karim (12), Michel (15), Marie-Adeline (18), Charles et Bibiche (20), Myriam (21), Christophe (22), François (23), Loutfi (27).

En mars : Michael (3), Patricia (4), Stéphane (5), Frédéric (6), Laurent et Josiane (9), Nicolas (11), Mustapha et Christiane (18), Michel et Brahim (20), Mansour (23), Kistel (24), Juliana (31).

En avril : Martine (1), Karl (3), Jean-Pierre (3), Pascal (4) Sandy (9), Aurélie (10), Patience (18), Souad (19), Emilie (19), Ouahiba (20), Farida (22), Yves (23), Rudi (24), Dominique (27), Anita (29).

En mai : Alain(1), Nadia (4), Lisa (5), Younes (5), Sandrine (9), Michael (10), Redouane (11), Partrick, Barbara et Xavier (13), François et Marie-Ange (14), Jean-François et Sébastien (17), Vincent (18), Fabienne (22), Miriam (23), Jennifer (25), Jean-Louis (26), Sylvie et Cédric (28), Philippe (29).

En juin : Layla (6), Patrick (7), Jean-François (8), Mourad (9), Christophe (10), Rabiaa (11), Lydie (12), Omer (14), Frida (18), Sabine et Fabian (19), Yvan (22), Laila et Damien (25), Claudia (29), Nour Eddine et Olivier (30)

Nous souhaitons à tous nos anciens un très joyeux anniversaire.
 
 

 


Dates à retenir :

- Le 30 août : les deux géants de Stockel, Baldewinus et Michaëlla (qui sortent au profit des jeunes de "La
  Maison") seront présents à la "fête pour l'enfant" au parc Parmentier.

- Début septembre : rentrée scolaire pour tous les jeunes de l'institution.

- Décembre : sortie de notre prochaine newsletter.
 
 
 Soutiens financiers :
 
- S'il vous plait, ne nous oubliez pas… 
Une attestation fiscale peut être obtenue pour tous les dons, dont la somme cumulée au cours de l'année atteint 30 €, par virement sur le compte 630-0118000-10 de l'asbl "Arc-en-Ciel" avec la mention obligatoire : "pour le projet n° 4".
     

A très bientôt dans notre prochaine lettre.

 

La Maison A.S.B.L. (Aide aux jeunes en difficulté)

 

Design & Hosting by EuroBestHosting.com