Newsletter N°2 - Février 2008

La Maison ASBL - Rue François Gay 86 - 1150 Woluwe-Saint-Pierre
 

   
 

Quoi de neuf à La Maison ?

 

2008 = 31 ans !
 
Le 05 octobre 2007, nous avons fêté le trentième anniversaire de notre "Maison".
 
Grâce à l'intervention de notre Bourgmestre f.f., M. Draps, et de notre Echevin des propriétés communales, M. De Keyser, nous avons pu fêter dignement cet anniversaire dans la salle 150 de l'hôtel communal.
Nos échevins, Mmes d'Ursel et Claeys, MM. de Patoul et De Keyser, le Président du C.P.A.S., M. Harmel, M. le Curé Sélis, le Secrétaire général de la Ligue des Familles, M. Andrianne, le Président d'Arc-en-Ciel, M. Cornille, notre inspectrice pédagogique, Mme Schmet, la Directrice du S.P.J., Mme Leclercq, le représentant de CERA, et d'autres personnalités encore, ainsi que des anciens de notre service, nous ont honoré de leur présence.
 
 
Voici le discours de notre Président, prononcé à cette occasion.
 
Mesdames et Messieurs les Echevins,
Monsieur le Président du CPAS,
Monsieur le Curé,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,
 
Merci à tous de votre présence pour fêter les 30 ans d’existence de "La Maison".

Un merci tout particulier à la commune de Woluwe-Saint-Pierre, qui en juin 1977, a mis gratuitement à la disposition de l’ASBL Arc-en-ciel, le 86 de la rue François Gay, puis depuis fin 1980, à la disposition de l'ASBL "La Maison".

Merci également au Collège des Bourgmestre et Echevins de nous avoir permis de fêter cela aujourd'hui et ici, dans la salle 150 de l'hôtel communal.

Un merci particulier aux anciens responsables d’Arc-en-ciel et plus particulièrement Jean-Marie Piret (qui n’a pu se joindre à nous) et Philippe Andrianne, et à l’actuel président de cette ASBL, Eric Cornille. Moi-même, en 1981, j’étais délégué par AEC pour participer aux destinées de "La Maison".

Merci aux anciens « hébergés » et aux anciens membres du personnel qui nous ont rejoints ce jour.
Je vais rapidement brosser l’historique de "La Maison" sous trois aspects : la personnalité juridique, le public accueilli, l’institutionnel.

Lors de sa création en octobre 1977, "La Maison" était une section de l’ASBL Arc-en-ciel, qui avait constaté que les grands adolescents placés dans les grandes institutions ne s’y retrouvaient plus et qu’il fallait essayer autre chose : un hébergement à taille familiale, assurant la transition entre la vie scolaire et celle d’adulte au travail.

En octobre 1980, "La Maison" crée sa propre ASBL dont les statuts paraissent au Moniteur belge le 12 février 1981. Depuis cette date, quatre présidents m’ont précédé dans cette tâche : Joëlle Suraci, Yves Carpentier, Max Raymond et Alain Tellier. Merci à eux tous, pour leur engagement au service des jeunes en difficulté.

Egalement merci à Laurence Coupé, administratrice, qui s'est engagée pour "La Maison" depuis 1979.

Je profite aussi de l’occasion pour remercier le personnel ancien et actuel de "La Maison" pour leur travail, et en particulier Francis Voiturier qui en assure la direction et la gestion depuis octobre 1980. Je le citerai encore quelques fois.

En ce qui concerne le public hébergé, il y eut un grand changement en 1990, lorsque la majorité civile est passée de 21 à 18 ans. Auparavant, la catégorie des jeunes accueillis était celle des 14 - 21 ans. Trois ans de moins pour amener le jeune, dans ses difficultés, à être autonome, c’est une vraie gageure : tout le projet pédagogique de "La Maison" a dû être repensé. Pendant ces trente ans, 222 jeunes ont été accueillis, certains pendant quelques années, d’autres pour quelques mois. Quelques uns parmi ceux-ci sont présents et je les en remercie tout spécialement.

Et l’institutionnel dans tout cela ? De 1977 à 1980, Joëlle Suraci preste un mi-temps comme éducatrice à "La Maison" et l’autre mi-temps à Arc-en-ciel, le tout à charge d’Arc-en-ciel.

A sa prise d’indépendance, fin 1980, "La Maison" engage un travailleur social, sous statut précaire, il s’agit de Francis Voiturier.

Depuis 1977, "La Maison", en vertu de la loi de 1965 sur la protection de la jeunesse, appartient à la catégorie « famille d’accueil », et pour le Ministère de la Justice – Office de Protection de la Jeunesse, elle ne peut accueillir que 3 jeunes. Il n’y a aucun subside prévu pour du personnel !

A partir de 1981, elle accueillera aussi 2 autres jeunes ne dépendant pas de la Justice mais de la CAP (devenue CPAS depuis), ce qui permettra à "La Maison" de prendre en charge le "petit" salaire de l'éducateur.

En février 1981, pour le Ministère de la Justice, "La Maison" devient officiellement une « institution non agréée » !

Le 29 septembre 1982, "La Maison" introduit une demande d’agrément auprès de l'Office de Protection de la Jeunesse.

Le manque de moyens budgétaires laisse notre demande en suspens. C'est seulement par un courrier du 16 avril 1987 que "La Maison" apprendra enfin son agrément dans la catégorie III "foyer pour adolescents et jeunes travailleurs". Il est à remarquer que Francis Voiturier a beaucoup de mérites car de 1980 à 1986 son statut personnel a varié entre « employé », « CST » et « chômeur bénévole»… L’agrément permet d’accueillir 6 jeunes dans la catégorie des 14 - 21 ans et d’engager 2 éducateurs à temps plein plus 1 ouvrier d’entretien à mi-temps.

Le décret du 4 mars 1991 relatif à l’aide à la jeunesse change le climat politique en la matière. C'est la déjudiciarisation pour les mineurs en danger. Seuls les mineurs délinquants auront encore à faire avec la Justice.

Les Arrêtés du Gouvernement de la Communauté française du 15 mars 1999 nous imposent d’introduire une nouvelle demande d’agrément. Elle est introduite en 2002 et corrigée en janvier 2003 suivant les indications de notre inspectrice pédagogique. En février 2004, nous passons dans les derniers devant la commission d’agrément qui considère que notre projet de 10 prises en charge (6 en hébergement et 4 extra-muros) est le plus opportun et le plus efficace. A nouveau par manque de moyens budgétaires, nous dit on, l’arrêté du 16 juin 2004 du gouvernement de la Communauté française, agrée notre service à partir du 1 septembre 2004 en ne considérant qu'une proportion de notre projet (4 en hébergement et 2 en extra-muros), c’est-à-dire pour 6 prises en charge. C’est toujours la situation actuelle. Et à long terme, elle deviendra invivable !
Encore une fois merci à la Commune pour la mise à notre disposition du 86 de la rue Gay et l'aide importante dans l'aménagement et la mise en conformité du bâtiment. Je crois que sans cette aide, compte tenu du niveau très bas des subsides de fonctionnement reçus de la Communauté française, "La Maison" aurait été en faillite depuis longtemps si elle avait dû rembourser l’achat d’une maison ou en payer le loyer.

Merci également à l’ASBL Arc-en-ciel, qui nous a soutenus moralement et même financièrement pendant la période où nous n’étions pas subsidiés.

Merci encore à l’Amicale des Géants de Stockel (ils sont exposés en permanence dans le hall de l’Hôtel communal) dont chaque sortie se fait au bénéfice des jeunes hébergés à "La Maison", sorties qui ne sont rendues possibles que grâce à la commune de Woluwe-Saint-Pierre qui met gracieusement un camion à disposition pour le transport des géants.

Merci à CERA et au Schuman Trophy qui nous ont permis d’améliorer le cadre de vie des jeunes hébergés. Si tous connaissent la coopérative CERA et ses actions, un petit mot au sujet du Schuman Trophy : c’est un challenge de football organisé chaque année entre le personnel travaillant dans les services de la Communauté Européenne. Les bénéfices de ce challenge sont chaque année, redistribués parmi un certain nombre d’associations caritatives et nous en avons été par deux fois bénéficiaire.

Merci enfin à « Noël Kiwanis dans la cité » qui, par ses récoltes annuelles d’objets, de meubles, vêtements, etc., nous permet d’équiper les jeunes qui sont mis en autonomie ou doivent quitter "La Maison", leur majorité venue.

Je termine en vous demandant de bien vouloir signer notre livre d’or et indiquer vos coordonnées sur la liste des présences, et en particulier votre adresse e-mail, ce qui nous permettra de vous tenir au courant de la vie de "La Maison" via notre Newsletter. Merci.

Je passe la parole à Nabil, un jeune hébergé qui désire vous faire part de son témoignage.

Marc Cornille - 5 octobre 2007
 

 
A cette même occasion, un jeune de l'institution a bien voulu prendre la parole. Voici son discours.
 
« J'ai toujours apprécié "La Maison" car c'est la seule institution qui a réussi le pari de nous soutenir et de nous encadrer tout en nous laissant un énorme champ de liberté. »

« J'aime aussi beaucoup sa façon de pensée, elle ne cherche jamais à nous punir pour nous faire comprendre telle ou telle valeur, comme si on était des enfants. Sa seule philosophie est de nous apprendre à utiliser les structures et les outils qui sont mis à notre disposition pour ainsi évoluer et construire un avenir solide. »

« Personnellement cela m'a permis d'avancer à mon rythme et de pourvoir comprendre mes erreurs par moi-même. J'ai beaucoup de reconnaissance pour "La Maison" car celle-ci m'a toujours soutenu dans mes projets et cela dans toutes les circonstances. Nombreux sont mes souhaits qui on été réalisés et je tenais à remercier Francis Voiturier au passage. »

« Pour terminer poétiquement, je dirais que "La Maison" n'est pas un berger qui suit partout son troupeau et l'oblige à suivre tel ou tel chemin, mais au contraire, elle est le berger qui montre à ses moutons toutes les bonnes routes et les laissent partir vivre les péripéties de la vie, tout en veillant toujours sur eux... »

Nabil - 5 octobre 2007
 

 

Et pour terminer avec les discours, notre échevin, Monsieur Serge de Patoul, a bien voulu prendre la parole également.
 
30 ans est une génération. Depuis une génération, l’action sociale de « La Maison », rue F. Gay, constitue une fierté pour la commune de Woluwe-Saint-Pierre. Fierté, parce que cette action se fait dans la discrétion et l’efficacité. Fierté, parce que cette action porte sur l’essentiel, en l’occurrence, aider des jeunes à être bien avec eux-mêmes pour affronter avec réussite l’insertion dans notre société.
 
Je tiens à dire clairement, que la commune de Woluwe-Saint-Pierre gardera la volonté de soutenir cette initiative, comme elle l’a fait durant ces années déjà passées.
 
Je souhaite aussi féliciter toutes celles et tous ceux qui ont contribué à ce que La Maison puisse fêter ses 30 ans. C’est effectivement un grand art de pouvoir faire face à tous les besoins que les jeunes rencontrent et à toutes les obligations imposées par les différents pouvoirs subsidiant. Il faut donc aussi cette capacité « d’enginering à la recherche aux subsides ». De plus, les collaborations avec les services spécialisés comme le service d’aide à la jeunesse ou le service de protection de la jeunesse, même si de nombreux travailleurs issus de ces services se dépensent corps et âme pour assurer l’efficacité la plus grande, sont trop souvent traité de manière bien complexe.

Force est de constater de nombreuses défaillances dans ces services, défaillances chaque fois totalement inadmissibles et aux effets particulièrement nuisibles. Le politique est interpellé. Il doit agir pour minimiser la bureaucratie et soutenir des actions de terrain telles que celles de La Maison.

Ce sont des grands défis, des questions de société, des actions passionnantes. Ceux qui collaborent à ces actions avec sincérité gardent la jeunesse de l’esprit.
 
Les visages rayonnants des jeunes devenus grands que l’on peut voir ce soir est probablement le plus grand merci que l’on peut exprimer et montrent à quel point La Maison doit encore avoir une longue vie.
 
Serge de Patoul
Député de la Région de Bruxelles
Echevin de l'Enseignement, des Académies, de l'Education permanente, des Jumelages et de la Coopération internationale

 Naissances :
Chez Laurent (promotion 1990).  Voici son message :
 
"Michaël est heureux de présenter son petit frère Georges né le 04/06/2007 a 4hr17, avec une taille de 50cm et un poids de 3kg485. Laurent et Maria"
   
Chez Catherine (promotion 2000), la naissance de Manon le 12 août 2007.
   
Chez Stéphanie (notre éducatrice), la naissance de Joey le 16 décembre 2007.
 


Dates à retenir :

- Notre fête annuelle aura lieu le 20 janvier 2008 et aura pour thème l'Italie.

 

 Soutiens financiers :
La loterie nationale nous apporte 4.500 euros, ce qui arrive à point pour avancer dans les travaux de rénovation de la salle de bain et de la lingerie adjacente.
 
Le Schuman Trophy nous apporte 900 euros pour acheter une nouvelle remorque. En attendant, peut-être, une nouvelle camionnette, celle-ci nous dépanne sérieusement pour le transport du mobilier que nous recevons ou que nous redistribuons à nos jeunes, à leur famille, aux personnes nécessiteuses.
 
Ne nous oubliez pas…
Une attestation fiscale peut être obtenue pour tous les dons, dont la somme cumulée au cours de l'année atteint 30 €, par virement sur le compte 630-0118000-10 de l'asbl "Arc-en-Ciel" avec la mention obligatoire "pour le projet n° 4".
     

A très bientôt dans notre prochaine lettre.

 

La Maison A.S.B.L. (Aide aux jeunes en difficulté)

 

Design & Hosting by EuroBestHosting.com